Before (after), saison 1 – Anna Todd

Saison-1-Befor-After-Anna-Todd

Quatrième de couverture :

Hardin tient un journal secret. Il y raconte son histoire, avant sa rencontre avec Tessa et pendant les semaines qui vont changer sa vie. Un journal où les filles de sa bande, Nathalie, Molly, Melissa et Steph, tiennent un rôle essentiel.

Ce journal lui permet d’évacuer sa colère et d’analyser ses sentiments. Nous y découvrons ses secrets, ses doutes, son âme… peut-être pas si noire qu’il y parait. Ce point de vue d’Hardin nous incitera-t-il à l’indulgence ?

Car la vie n’a pas épargné Hardin. Il a subi un traumatisme qu’un enfant ne devrait jamais vivre, sans l’amour de ses parents pour l’aider à le surmonter. La rage s’est emparée de lui et ne l’a plus quitté. Il est sombre, solitaire et ne se permet aucune émotion, hormis l’adrénaline de ses méfaits et le sexe. Il se fout de tout, surtout de lui-même.

Mon avis :

Soyons clairs, celui qui a écrit « Anna Todd est le plus important phénomène de sa génération » est soit fou, soit clairvoyant, mais dans le deuxième cas cela m’effraie un peu.

Cela peut paraître un peu dur, car après tout j’ai lu ce livre (en 2h30 de train) et que j’ai apprécié le lire. Mais je l’ai apprécié comme on aime grignoter du pop-corn au cinéma. C’est une consommation rapide et réconfortante sur le moment, mais qui est loin de marquer votre vie ! Pour moi, les romans comme After (que j’ai lu également et trouvé bien distrayant), ce sont de bonnes lectures pour la plage, le train … bref, faciles à lire, mais pas forcément bien écrits, assez assimilable au tube de l’été, qui ressemble à celui de l’année précédente mais que l’on aime bien écouter quand même.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas After dont Before est le spin-off, le dérivé, il s’agit de l’histoire d’amour entre Hardin et Tessa, qui s’aiment et se déchirent pendant un bon millier de pages réparti en 5 tomes. Bon vieux cliché de la petite étudiante coincée en littérature anglaise qui tombe amoureuse du bad boy à l’accent British, aux blessures secrètes, mais lui aussi fan des Hauts de Hurlevent. Le tout mâtiné de scène de sexe pour rester dans la veine 50 shades, mais sans les menottes et le donjon. Pas transcendant, mais assez addictif car rythmé par une foule de petits rebondissements plus ou moins prévisibles.

Concernant le fond du roman, j’ai été un peu déçue car je m’attendais à ce que l’on se concentre plus sur la vie d’Hardin avant (BEFORE !) sa rencontre avec Tessa. Mais surprise, mis à part un chapitre par fille citée dans le quatrième de couverture en début de roman, nous n’avons pas eu le droit à une incursion plus poussée dans cette période de sa vie. C’est assez dommage car du coup j’ai eu l’impression de relire After. Ca n’est pas désagréable bien sûr, mais cela sent le phénomène commercial et le manque d’inspiration de la part de l’auteure. Dommage…

Comme j’aime la junk-littérature à mes heures perdues (comprendre : les mois d’hiver où il fait nuit tôt et un peu froid), je lirai certainement le deuxième tome de ce « before » en espérant qu’Anna Todd se reconcentre un peu sur le passé d’Hardin, mais j’ai comme un doute…

 

Publicités

2 réflexions sur “Before (after), saison 1 – Anna Todd

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s