La vengeance aux yeux noirs – Lisa Gardner

la vengeance aux yeux noirs

Quatrième de couverture :

Contrainte de démissionner de son poste de shérif-adjoint de Baskerville dans l’Oregon, Lorraine Conner – Rainie – a ouvert à Portland un cabinet d’enquêtes privé.

Quand Pierce Quincy, l’un des meilleurs profilers du FBI vient la trouver, Rainie a du mal à imaginer qu’il a vraiment besoin de son aide. La fille aînée de Pierce, Amanda, vient de mourir. Un an plus tôt, elle a provoqué un accident de la route qui l’a laissée inconsciente, le cerveau gravement endommagé.

Quincy a des doutes sur les causes de l’accident et refuse que l’affaire soit classée. Son intuition ne tarde pas à se confirmer. A peine Rainie a-t-elle pris l’affaire en main que quelqu’un se fait passer pour Quincy, s’en prend à ses proches et tente de faire retomber sur lui les soupçons. Pour celui qui a juré la perte du profiler, la vengeance n’est pas un plat qui se mange froid, mais glacé…

Mon avis :

Tout d’abord, j’ai été surprise par le quatrième de couverture qui, je trouve, en révèle déjà beaucoup sur l’histoire. Je préfère quand ils sont brefs et incisifs, qu’ils donnent envie d’en savoir plus sans que l’on sache vraiment pourquoi.

Inutile donc que je tente de vous en dire un peu plus sur l’histoire, nous sommes sur du polar, et si j’en dis plus je risquerais d’en dire trop.

Un point important toutefois : ça n’est pas nécessairement le premier à lire de la série de livres mettant en scène Raine Conner et Pierce Quincy, mais c’est définitivement le deuxième (le premier étant Tu ne m’échapperas pas). On en apprend beaucoup je trouve sur le lien entre Rainie et Quincy, et ce roman permet vraiment de mieux les comprendre dans les romans qui suivent. Pour ma part, c’est le dernier que j’ai lu, et même si du coup la fin de m’a pas surprise, j’ai beaucoup apprécié lire ce polar qui a tout de même réussi à me tenir en haleine. J’ai adoré en apprendre plus sur ce qui n’avait été qu’évoqué dans les romans suivants, et qui tout à coup prenait corps au fil de ma lecture.

Comme toujours avec Lisa Gardner, je prends beaucoup de plaisir à me laisser entraîner dans des enquêtes retors, en me demandant si je suis ou non sur la bonne piste. Dans la série Rainie/Quincy, c’est un indispensable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s